Bien vivre ensemble


Bricoler, tondre la pelouse : des horaires et des règles à respecter !

La fin de l’hiver, et le soleil qui revient, donnent envie de bricoler en utilisant des outils parfois bruyants.  Nous voulons tous pouvoir affirmer bien vivre ensemble, mais il arrive que régulièrement des situations viennent nuire à la tranquillité à laquelle nous aspirons. Des chiens qui aboient pendant des heures, des fumées qui incommodent, la tondeuse qui empêche la grasse matinée dominicale… Les sources de conflits entre voisins peuvent être nombreuses. Tour d’horizon, non exhaustif, des règles à respecter pour que tout se passe au mieux.

Bruit. Les causes du bruit peuvent être multiples (cris, musique, aboiements, outils de bricolage, etc.). En journée, on parle de trouble anormal de voisinage quand ces bruits sont répétitifs, intensifs, causés sans nécessité ou qu’ils durent dans le temps. Lorsqu’ils sont commis la nuit, entre 22 h et 7h, on parle, alors de tapage nocturne.

Travaux de bricolage ou de jardinage. Les activités nécessitant l’utilisation d’appareils bruyants, comme les tondeuses, tronçonneuses, perceuses ou autres, sont possibles à des heures précises. Les jours ouvrables : de 8h00 à 20h00, samedi de 9h00 à 19h00 et dimanche et jours fériés 10h00 à 12h00 (arrêté préfectoral).

Feux de végétaux. Les particuliers n’ont pas le droit de faire brûler des déchets verts dans le jardin (herbe, feuilles, résidus de tailles de haies, d’élagage, etc.). Les déchets verts sont considérés comme des déchets ménagers et tout brûlage est rigoureusement interdit en vertu du Règlement Sanitaire Départemental. Vous pouvez opter pour des solutions alternatives respectueuses de l’environnement et écologiques qui passent par le compostage, le broyage et le paillage, le mulching ou tout simplement apporter vos déchets végétaux dans une déchetterie pour y être valorisés sous forme de compost.

Animaux. Les propriétaires doivent empêcher leurs animaux de faire du bruit de manière répétée et intempestive, sans pour autant porter atteinte à la santé des animaux. Pour les chiens, il existe des dispositifs anti-aboiements qui peuvent améliorer la situation. Il est également interdit de laisser errer ses animaux. Pour rappel, le ramassage des déjections de son animal est une obligation dont le non respect entraîne des sanctions pénales.

Parce que les actions de chacun conditionnent la qualité de vie de tous, adoptons une attitude responsable à l’égard des autres. Ces règles et principes de bon sens ne sont pas des contraintes mais bien les bases du vivre ensemble. Préserver ce cadre de vie agréable qu’est la ville d’Aubière, dépend de la bonne volonté de chacun et repose sur la tolérance, le respect de son voisinage et de son environnement.